• France Valiquette

L'Année - The Year 2020

Mon aventure sabbatique a pris fin en septembre 2019 avec un retour au travail et un déménagement.

J'ai choisi un endroit paisible avec un meilleure qualité de l'air.

Ce vagabondage dans des lieux sauvages d'une beauté à couper le souffle et la visite de lieux mythiques m'ont amené à faire un bilan de mes voyages et de ma vie.

J'avais déjà modifié dans les dernière années plusieurs choses dans ma façon de vivre, mais il était venu

le temps de faire d'autres innovations importantes.

Comment pourrais-je devenir un être meilleur pour l'univers? J'ai creusé au fond de ma mémoire, mais celle qui nous permet de sentir les choses de l'intérieur: « Cette mémoire est à peine perceptible. Elle

est faite de sensations vaques et diffuses comme un effleurement, une information sensorielle perçut

par le cerveau comme une vibration sonore qui se propage jusqu'à l'oreille, mais privés de sens de l'ouïe, alors nous sommes plus attentifs à cette caresse imperceptible qu'ait cette vibration sur notre corps.

Cet état d'esprit s'appuiera à notre insu sur des informations sensorielles, des mémoires collectives, ancestrales présentes de toute l'éternité sur lesquelles se grefferont des faits, témoignages qui appartiennent pas à un temps particulier de notre mémoire personnel. Cet état d'esprit s'impose dans notre vie comme le climat dans lequel nous vivons ». Ce texte sur la mémoire vient de mes expériences personnelles et des écrits de Guillemettes Ismard. Cette perception, ce senti de nos mémoires viennent du cerveau reptilien et ouvre la porte sur nos liens avec l'univers.

L'interdépendance nous lie au moindre mouvement de la forme pensée universelle et peut aussi nous conscientiser sur l'importance de notre état d'esprit sur le cosmos et notre comportement.

Le shirin-yoku, a été étudié à l'université de Chiba au Japon par des médecins et thérapeutes et il consiste en une approche qui conseille « un bain de forêt » à des patients épuisés et dépressifs. Après quelques jours de cette immersion dans une forêt, l'équilibre du taux de cortisol est tangible et mesurable.

Je me souviens encore d'un livre que j'ai lu dans mon enfance qui parlait de « l'âme de la forêt » . J'ai oublié le titre et la fin de ce livre, mais pas de la porte qu'avait ouverte cet auteur sur la richesse de la relation avec différentes formes de vie, d'énergie qui nous entoure. Elle enveloppe et guérie ou bien elle disperse et détruit et nous oscillons entre les deux pôles, selon les choix que nous faisons pour l'univers et nous-mêmes.

Je vous invite à sentir la mémoire ancestrale et à la laisser progressivement influencer votre façon de vivre. Vos autres mémoires intellectuelles et émotives ne seront que plus harmonieuses.

_______________________________________________________________________________________________________

My sabbatique year ended in September 2019 with a return to work and move. I chose a peaceful place with better air quality.

This vagrancy in wild places of magnificent beauty and the visit of mystical places led me to a reflection on my live.

In the last few years , I had already changed several things in the way of my life, but now it is time to make other important innovations.

How can I become a better being for the universe? I looked deep into my memory, the one that allows us to feel things from the inside « This memory is barely noticeable. It is made of diffuse sensations like a light touch, sensory information perceived by the brain as a sound vibration which reaches the ear, but deprived of sense of hearing, so we are more attentive to this imperceptible caress what is this vibration on our body.

This state of mind will unwittingly be based on sensory information, collective, ancestral memories present from all eternity in which facts will be grafted, testimonies that to not belong to a specific time in our personal memory. This state of mind imposes itself in our life like climate in which we live. » This text on memory comes from my personal experiences and the writing of Gillemette Ismard. This perception, this feeling of our memories come from the reptilian brain and opens the door on our vibratory links with the universe.

Interdependance binds us to slightest movement of the universal from of thought and can also make us aware of the importance of the state of mind towards the cosmos and our behavior.

Shirin-you was studies at the University of Chiba in Japan by doctors and therapists. This approach consists to advise « a forest bath » too exhausted and depressed patients. After a few days of this immersion in forest, the balance of the cortisol level is tangible and mesurable.

I still remember a book that read in my childhood which spoke about « the soul of the forest. » I forgot the title and the end of this book but not the door that the author had openly concerning the richness of the relationship with different forms of life and energy that surround us. The envelop and heal or disperse and destroy and often we oscillate between the two poles according to the choices we make for universe and ourselves.

I invite you to feel the ancestral memory and to let it gradually influence you way of life. Your other intellectual and emotional memories will only be more harmonious.





© 2020 Tous droits réservés FRANCE VALIQUETTE. Site Web GERMAINE L'AGENCE.