• France Valiquette

Rencontre d'Exception / Exceptional Story - Micheline Dubord

Mis à jour : 17 août 2019


ENTREVUE AVEC UNE FEMME D'EXCEPTION / INTERVIEW WITH AN EXCEPTIONAL WOMEN


Elle est de ces femmes qui ont ouvert certaines portes, afin que les générations suivantes aient une place plus équitable dans notre société.

Elle est née à La Tuque au Québec et elle est l’aînée d’une famille de six enfants. Sa mère avait une santé fragile, alors dès son jeune âge elle la secondait avec assurance dans les différentes tâches familiales.


Vers l’âge de 18 ans, elle a réalisé qu’elle voulait devenir infirmière et a travaillé pendant neuf mois, afin de pouvoir payer une partie de sa formation en science infirmière. Ses parents s’étaient séparés d’elle avec regret, mais ils l’avaient encouragée à réaliser son rêve. Elle avait promis à sa mère qu’elle reviendrait pour l’aider à la fin de ses études.

Elle m’a raconté avec un air un peu embarrassé qu’à cette époque pour diagnostiquer si une femme était enceinte on commençait par lui faire une prise de sang. Ensuite, on injectait rapidement ce sang à des souris femelles et a on attendait 2 à 3 jours avant de les anesthésier, afin de pouvoir déceler une réaction ovulatoire qui confirmerait la grossesse de la patiente. Malheureusement, on laissait mourir les souris.


Durant un stage à Montréal, Micheline a rencontré un garçon de sa région natale qui faisait ses études universitaires. Elle s’est mariée à l’âge de 24 ans avec ce jeune homme et elle est devenue le soutien monétaire du couple durant la dernière année d’étude de son conjoint, ce qui n’était pas fréquent à cette époque.

Elle a travaillé dans différents départements de Centre Hospitalier; l’urgence, la maternité, le bloc opératoire tout en ayant trois enfants. Des filles qu’elle adore.

Son époux avait des contrats à travers le monde et elle partait seule le rejoindre quand elle avait des vacances. Elle a été à Taiti, en l’Afrique du Sud et bien d’autres pays. Tous ces voyages la stimulaient et lui donnèrent une toute autre vision de la vie.

Suite à certaines réflexions, elle a décidé de faire son Bac en Science infirmières. Elle décidé d’orienter sa pratique vers la médecine préventive et elle a choisi d’aller travaillé en Centre Local de Services Communautaires.

C’est à cette période qu’elle a commencé à développer une vision plus globale de la santé physique et psychique. Elle va s’occuper de femmes enceintes, souvent de jeunes adolescentes. Elle leur a appris à connaître leur corps, à exprimer leur besoin à leur médecin et à contester certains actes médicaux irrespectueux.

Micheline a reçu des plaintes, des reproches et elle a même vécu des affrontements avec certains médecins. C’était tellement plus facile de soigner des femmes dociles et ignorantes.

Elle s’est investie profondément en santé communautaire et elle va donner des cours prénataux, du soutien à l’allaitement et fait même un projet social sur l’alimentation. Pour l’époque, c’était un projet très avant-gardiste. Et puis, elle a accepté de faire les cliniques de vaccination et elle a fini par être outrée que l’on vaccine des enfants vulnérables, fiévreux et malades.

Un jour, sa fille cadette qui venait de terminer le Collège d’Enseignement Général et Professionnel lui a demandé de l’aider à faire des recherches pour son choix de carrière, car elle ne savait plus vers quelles études se diriger.

Dans son souci de bien soutenir sa fille, Micheline a fait des recherches approfondies dans différents domaines où elle lui avait exprimé de l’intérêt. C’est là qu’elle a découvert l’homéopathie! Enfin, elle avait des réponses à son questionnement professionnel et en moins de 24 heures elle avait pris la décision d’aller étudier cette médecine holistique.

Sa formation a duré trois ans. Après, elle a pris un congé sabbatique du Centre Local de Services Communautaire et elle a commencé à travailler comme homéopathe. Dans sa soif de connaissance et le profond désir de mieux soutenir et aider ses patients, elle a aussi étudié l’auriculomédecine.

Elle a été poursuivie pour pratique illégale de la médecine, mais le Collège des médecins n’a jamais pu prouver de réelle faute professionnelle.

Micheline a pratiqué durant vingt-quatre ans la médecine holistique et elle a pris sa retraite à l’âge de 74 ans.

Je remercie profondément toutes ces femmes qui ont cru en leur pouvoir et leurs droits.



She is one of those women who have opened doors so that future generations will have a more equitable place in our society.


She was born in La Tuque, Quebec and is the eldest of six children. Her mother had a fragile health, so she supported her from a young age confidence for various family tasks.


At the age of 18, she realized that she wanted to become a nurse and worked for nine months to pay for part of her nursing training. Her parents had separated from her with regret, but they had encouraged her to fulfill her dream. She had promised her mother that she would come back to help her by the end of her studies.

She told me embarrassed that at that time, to diagnose if a woman was pregnant, she had to start with a blood test. Then, this blood was quickly injected into female mice and waited two to three days before they could detect an ovulatory reaction and confirm the pregnancy. Unfortunately, the mice are dead.


During a study session in Montreal, Micheline met a boy from his region who was studying at university. She married this young man at the age of 24 and became the couple's financial aid during the last year of her husband's education, which was not common at the time.


She worked in different hospital departments; the emergency, maternity, the operating rooms while having three children. Girls she loves.


Her husband had contracts all over the world and she left alone to join him when she was on vacation. She went to Taiti, South Africa and many other countries. All these trips stimulated him and gave him a different vision of life.


Upon reflection, she decides to pursue a bachelor's degree in nursing and decides to focus on preventive medicine and chooses to work in a Local Community Services Center.

It was at this time that she began to develop a more comprehensive vision of physical and mental health. She will take care of pregnant women, often young teenagers. She taught them to know their body, to express their needs a doctor and to challenge some disrespectful acts.

Micheline received complaints and reproaches and even had clashes with doctors. It was so much easier to take care of docile and ignorant women.

She has been deeply involved in community health and will provide prenatal classes, support for breastfeeding and a social project on nutrition. At that time, it was a very innovative project. She then agreed to go to the vaccination clinics and was outraged to vaccinate vulnerable children who had fever and were sick.

One day, her youngest daughter who had just finished College of General and Professional Education asked her to help her research her career choice because she did not know which studies to do.


In her determination to support her daughter well, Micheline did extensive research in various areas where she had expressed interest. This is where she discovered homeopathy! Finally, she had answers to her professional questioning and in less than twenty-four hours she had made the decision to go to study this holistic Medicine.


His studies lasted three years. After that, she took a sabbatical leave from the Local Community Services Center and started working as a homeopath. Thirst for knowledge and a deep desire to better support her patients, she also studied auricular medicine.


She was prosecuted for illegal practice of medicine, but the College of Physicians could never prove professional misconduct.


Micheline practiced holistic medicine for twenty-four years and retired at the age of 74.


I thank all deeply of her women who believed in their power and their rights in our society.


France Valiquette

© 2020 Tous droits réservés FRANCE VALIQUETTE. Site Web GERMAINE L'AGENCE.